• Le PEAH : à la découverte d'une nouvelle mode

    Le PEAH : à la découverte d'une nouvelle mode 

    «15 designers de mode français et européens » annonce l'affiche du PEAH, festival de mode qui lançait cette année sa 25ème édition. Le principe du PEAH est de faire découvrir au public de nouveaux créateurs, que ce soit dans le domaine de la mode, de la musique, ou bien dans celui de l’art en général. Il a pour esprit de valoriser des créateurs innovants, et à l’inverse des tendances, qui ont une approche différente de ce que les gens ont l’habitude de voir.

     L'espace dédié aux créateurs est restreint, mais malgré cela, ceux-ci sont ouverts à leur public et heureux de pouvoir parler de leur collection. Il règne une ambiance conviviale où chacun discute avec son voisin. Afin de découvrir la sélection du PEAH cette année, nous sommes donc allés à la rencontre de certains exposants afin de pouvoir mieux appréhender leurs créations et leurs aspirations.

    La première d'entre eux est Juliette, créatrice grenobloise, mais résidant à Aix, qui a lancé sa collection La légion de Juliette il y a deux ans. Elle s'intéresse à deux accessoires typiquement masculins et empreints d'un véritable symbole : la légion d'honneur et les épaulettes. Son but est de les féminiser par toutes sortes de petits matériaux qu'elle récupère (strass, plumes etc.) afin qu'ils deviennent des accessoires à part entière.

       http://lalegiondejuliette.blogspot.fr

    Nous nous sommes ensuite intéressés à la marque Inedith et sa charmante créatrice Edith, Lyonnaise de naissance, qui s’est aujourd'hui installée à Bordeaux où elle a lancé sa marque de vêtement. Elle puise son inspiration dans les friperies. Son envie première est de donner une deuxième vie au vêtement en mélangeant les tissus entre eux afin de créer de nouveaux modèles. Elle s’intéresse aussi énormément à l’environnement et prend en compte cela dans ses créations. Edith chine donc énormément, tissus, accessoires ou autres, qu’elle accorde entre eux afin de créer un vêtement unique et écologique.

    http://www.inedith.com 

     Le PEAH : à la découverte d'une nouvelle mode

     La troisième créatrice vers laquelle nous nous sommes penchés est la jeune Cindy, à travers sa charmante collection Mes illustrations tactiles. Cindy est Lyonnaise et s'est lancée dans l'utilisation du feutre Nuno. Elle cherche à créer des pièces originales en puisant dans ses envies (comme la nature) afin de rendre chaque vêtement unique. Mais Cindy crée aussi des objets, ainsi que des illustrations ce qui lui permet de se renouveler en permanence.

    http://cindylarrat.over-blog.com

     Le PEAH : à la découverte d'une nouvelle mode

     Enfin la dernière créatrice que nous avons rencontrée est Valérie, qui a lancé en février 2011 sa marque Marie Antoilette au Village des Créateurs de Lyon. Valérie a avant tout une carrière d'illustratrice, elle ne connaissait rien au monde de la mode. Puis un jour, elle a apposé ses dessins sur des tissus, a eu du succès et a commencé la fabrication de collants originaux. Elle raconte avec une grande simplicité que "c'est venu comme ça, enfant, je ne me suis pas dit plus tard je ferais des collants". Ses collants s'inspirent de son univers d'illustratrice, mais également des tendances qu'elle tente d'attraper. Les prix sont relativement abordables pour un accessoire à part entière et ses collants vous habillent en un clin d'œil.

    http://www.marieantoilette.com/

     

    Le PEAH : à la découverte d'une nouvelle mode

     

     

     Et évidemment,  Le Tube à Essai, la boutique expérimentale des étudiants de l’Université de la Mode, était présente pour dévoiler les modèles actuellement en boutique. Nous vous présenterons leur travail de manière plus approfondie dans un prochain article.

    http://www.tube-a-essai.com

     

     

    Le PEAH : à la découverte d'une nouvelle mode

     Malgré un manque d'espace évident, le PEAH reste quand même un festival de mode, où il est agréable de voir des articles sortant de l'ordinaire et des créateurs passionnés par le travail qu’ils exercent. Certaines techniques (comme le feutre Nuno) et certaines inspirations valaient le coup d’être découvertes et mises en valeur. Après tout, la mode n'est-ce pas réinventer sans cesse?

    En répondant a cette question par le positif, le PEAH défend sa place au sein des événements mode et peut s’assurer d'un bel avenir.

    Delphine.B


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :