• La MODE conjuguée à tous les TEMPS

     «La mode est une machine de guerre. Cela fait longtemps qu’elle défie le temps, qu’elle défie la mort (...) On pourrait même dire qu’elle déifie le temps. Elle impose la norme du présent.»

     Inspiré par le Dialogue de la mode et de la mort de Giacomo Leopardi, Farid Chenoune, historien de mode a fait l’honneur d’introduire le Colloque international «Défier le temps, une affaire de mode» organisé par l’Université de la Mode, les 27 et 28 mars 2012, à Lyon.

     

    La MODE conjuguée à tous les TEMPS

     

    La mode contemporaine, prise dans une spirale d’accélération, de surchauffe et de transformations incessantes reste tout de même un objet finement analysé par les chercheurs et les professionnels qui eux, prennent le temps de l’étudier. En abordant les ses différents aspects (créatif, économique, sociologique), les enjeux temporels de la mode ont été décryptés de manière à mieux saisir la mode de demain.

     

    La MODE conjuguée à tous les TEMPS

    Ainsi 31 personnes venues des quatre coins du monde et de France sont intervenues dans ce colloque pour partager leurs travaux aux 300 personnes présentes dans l’assistance. Sémiologues, historiens de mode, docteur en langues et littératures anglophones, directrice générale d’un bureau de style, enseignant en sociologie, directeur de musée, antiquaire de mode, ethnologue ou encore «fashion curator », les intervenants ont, chacun, apporté une vision et un angle original sur le sujet.

     

    La MODE conjuguée à tous les TEMPS

     

    Le colloque s’est articulé selon 3 axes :

    Le passé et le futur, réservoirs de créativité pour la mode

    Des temps de la vie aux temps de la mode

    Défier le temps, les réponses de la mode d’aujourd’hui

    La MODE conjuguée à tous les TEMPS

     La MODE conjuguée à tous les TEMPS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour définir la nouvelle temporalité de la mode d’aujourd’hui, les sujets ont été extrêmement variés dans des champs interdisciplinaires : « Une marque au miroir de sa fondatrice : Chanel », « Le cas Prada », « Les styles vestimentaires des surfers et des skaters californiens », « Les garde- robes des 30 – 50 ans : si loin, si proche », « La renaissance de la maison Courrèges », « Marithé+François Girbaud, défieurs de mode », « Les nouveaux medias de mode », etc.

    Toutes ces interventions scientifiques ont été ponctuées de tables rondes réunissant professionnels et décideurs sur, entre autre, le thème du Vintage, «l’invention d’un autre temps pour la mode», aujourd’hui fortement qualifiée de « Fast Fashion » et ses nouveaux processus de création, de fabrication et de distribution. Plus théorique mais tout aussi intéressant, les notions de «démodé» et d’«indémodable» ont été confrontées.

     

    La MODE conjuguée à tous les TEMPS

     

    Le colloque s’est terminé sur un court documentaire sur le travail et la passion des dentellières de l’atelier national du point d’Alençon. L’exemple parfait pour finir sur un anachronisme de cette mode de la vitesse puisque pour réaliser un centimètre carré de dentelle, il faut 8h de travail. Le temps est alors totalement suspendu.

    Pour apporter une touche artistique à ce colloque, les étudiants de l’Université de la Mode ont organisé une vente de Carrés de soie imprimés d’esquisses avec le partenariat de la de Holding Textile Hermès et vendus au profit de l’UNICEF. Ils ont ensuite clôturé la première journée d’une note littéraire et poétique grâce à la lecture de textes choisis parmi des auteurs abordant la mode (Blazac, Roland Barthes, Louise de Vilmorin ou Yohji Yamamoto).

     

    La MODE conjuguée à tous les TEMPS  La MODE conjuguée à tous les TEMPS

     

    Entre culte de l’immédiateté, absence de géographie, tyrannie de la nouveauté, le colloque a souligné à quel point le rapport de la mode avec le temps était nouveau. Plusieurs questions se dégagent alors : Va-t-on plutôt vers une « Short Fashion » et un retour à la lenteur ? Va-t-on réapprendre à savourer le temps ?

        

    Coralie.M

    Photos : Delphine.B

     

    Les actes du colloque seront publiés dans les mois à venir.

    Les videos du colloque seront  bientôt disponibles sur la WebTV de l'Université Lyon 2.

    Coralie M.

     

    Sites correspondants à certains des intervenants du monde professionnel :

    Vidya Narine, directrice générale et fondatrice de Le New Black

    Jérôme Schatzman, directeur général et fondateur de TUDO BOM?

    Clarisse Reille, directrice général du DEFI

    Didier Ludot, antiquaire de mode, Paris Didierludot

    Maximilien Durand, directeur du Musée des Tissus de Lyon

    Sandrine Renault, directrice générale du bureau Martine Leherpeur Conseil

    Pascal Gautrand, designer de mode multiple Vs. unique

    Marie-Hélène massé-Bersani, Mobilier National, Paris

    Sylvie Marot, chargée du patrimoine Marithé+François Girbaud

    Isabelle Delesalle, directrice du développement de la maison Courrèges

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :