• Interview Caé

    Caé

     

    Cae. est une marque de prêt-à-porter homme et femme créée en octobre 2013 par 2 jeunes créatrices tout juste sorties de leur BTS Design de Mode Textile et Environnement. Leur projet : retravailler le bleu de travail pour le transformer en pièces tendances et contemporaines…

    Mathilde Sothier et Emma Berger se sont rencontrées sur « les bancs de l’école ». C’est après un travail de fin d’année autour de la friche industrielle qu’est né le projet Cae. Cette problématique introduit par leur formation leur a donné l’envie d’approfondir le sujet et les a poussée à concrétiser leur rêve. 

    Elles baptisent leur marque Cae., diminutif de CAERULEUM mot latin pour désigner un bleu dit « bleu céruléen » ou « bleu céleste ». Un nom fort en symbolique et représentatif de leur travail.

    C’est dans leur monde de bleu vêtu que nous vous emmenons !

     

    Qui êtes-vous, pourquoi êtes vous devenue créatrice ? 

    Je m’appelle Emma Berger et à bientôt 26 ans, je suis la responsable de la marque Caé.

    J’ai fait des études de stylisme à l’école de Condé Lyon puis une spécialisation en modélisme.

    En parallèle, j’ai monté ma marque de vêtement et en 2013, j’ai présenté le concours Talent de mode.

    Avoir gagnée, m’a permis de trouver des investisseurs mais aussi d’avoir un lieu, un atelier avec une vitrine ainsi que de rencontrer d’autres créateurs.

    Au début, je ne savais pas vraiment ce que j’avais envie de faire, et ce sont essentiellement les stages qui m’ont donné l’envie de monter ma marque.

    Je n’avais pas prévu de créer une marque sur le bleu de travail mais sur un tout autre concept.

    Mon projet d’étude a été le commencement de ce projet. J’ai adoré chercher, créer sur la friche industrielle et la réutilisation du bleu de travail. Les premières créations étaient des vêtements sculptures que j’ai fait évoluer en découpant, retaillant ces bleus de travail.

     

    Pouvez-vous nous parler de votre collection ? 

    L’idée c’est de reprendre tous les aspects fonctionnels et pratiques du bleu de travail et de la matière - les moyens de fermetures, les scratch, les poches plaquées, le sergé de coton etc.

    Le denim est un tissu qui se patine très bien et est extrêmement résistant.

    A travers mes créations, je souhaite montrer l’aspect esthétique du bleu de travail pour qu’il ne devienne, non pas un vêtement de travail mais un vêtement de ville.

    Les lignes sont graphiques et droites avec un style urbanwear, monochrome.

     

    Nous souhaitons remercier Emma Berger de nous avoir donnée de son temps et d'avoir acceptée de partager avec nous son savoir-faire. Nous vous donnons rendez-vous le 9 octobre à l'Université Lumière Lyon 2 lors du Colloque Mode et Frontières pour découvrir ses créations !

     Le Collectif


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :