• Interview Bijoi

    Bijoi

     

    Créatrice et fondatrice de la marque Bijoi, Sylvie Courdurié ne manque pas d'enthousiasme et de bonne humeur. Ses sources d'inspirations viennent de la nature et de ce qui l'entoure, "L'essentiel dans mon travail c'est le regard que je porte à la chose".  La nature possède des ressources infinies et c'est ce qu'elle nous montre à travers des bijoux délicats et raffinés. Nous avons voulu en savoir plus et vous faire découvrir son univers, rencontre avec une femme à l'énergie communicative.

     

    Qui êtes-vous, pourquoi êtes vous devenue créatrice ?

    Je suis une femme et être créatrice n'a pas été un choix, je pense que nous créons tous. Comme je le dis sur mon site, "On crée des fois volontairement, des fois involontairement mais on crée tous par le simple fait de penser ".

    Actuellement, je travaille sur la dynamique de l'attraction et c'est vrai que ce sont des liens entre l'immatériel et le matériel ; les pensées étant immatérielles. Nous faisons immanquablement des créations volontaires ou involontaires. C'est à nous de choisir en étant conscients de nos pensées et en y prêtant beaucoup attention.

     

    Quel a été votre parcours ?

    J'ai fait des études de paysagiste, j'aime beaucoup la nature, les arbres principalement. Je me suis un peu perdue en travaillant chez EDF puis j'ai décidé de partir en prenant le temps de vraiment réfléchir à ce que je voulais ce qui m'a conduit à la bijouterie. J'ai fait un CAP en un an puis j'ai crée Bijoi en 2013.

     

    Qu'évoquent pour vous la création, la mode ?

    Je suis totalement extérieure à la mode et à l'effet de mode, je n'ai jamais été attirée par ça. C'est par le fait de faire que je suis arrivée à ce monde-là.

    Après, la création en tant que telle, c'est entre les doigts, je ne peux pas dire… En formation, on nous apprend à dessiner, à faire l'objet, moi je ne sais pas faire ça. Ce n'est pas que je ne sache pas dessiner mais c'est en ayant une matière première comme une écorce, un bout de branche ou la surface d'un oursin et en la manipulant, en travaillant avec la cire, que les idées émergent. Quelques fois par hasard, quelques fois volontairement. Nous sommes souvent agréablement surpris par ce que nous faisons sans préméditation.

    Ce que je fais en règle générale n'est pas prémédité. Ça vient en faisant, en touchant, en jouant avec.

    Parfois je n'ai pas envie et j'obtiens des choses bien, parfois j'ai envie et je n'ai pas le résultat souhaité, ce n'est pas toujours rationnel.

    Quand je pensais beaucoup à faire et à créer, la première idée de création me venait naturellement la nuit ou le matin. Il y a une mécanique intérieure, les idées nous viennent toutes seules.

     

    Quelles sont vos inspirations ?

    Les matières premières viennent de la campagne, tout autour de moi. L'essentiel dans mon travail, c'est le regard que je porte à la chose. Dans le domaine des matériaux naturels, c'est très riche. Une seule et même essence, selon la taille, selon ce que vous prenez, s’il y a une blessure sur l'arbre par exemple, cela donne des choses tellement différentes ! Avec un seul arbre, nous pouvons faire des milliers de choses !

    Les idées sont dans l'air, il faut être dégagé des contraintes matérielles et le fait de faire, de manipuler entre ses doigts permet de recevoir les idées qui nous viennent. Mais cela se fait quand il y a une volonté au départ de chercher.

     

    Pouvez-vous nous parler de la pièce que vous avez choisie ?

    Je vais créer une pièce spécialement pour l'événement, quelque chose d'unique !

     

     

    Interview Bijoi

     

     

    Questionnaire de Proust

    1/ Un mot pour vous décrire : Joyeuse

    2/ Votre voyage le plus marquant : Dans le désert

    3/ La couleur que vous aimez : Le vert

    4/ L’artiste qui vous inspire le plus : Le mouvement des impressionnistes

    5/ Le pays ou vous aimeriez vivre : Mon moi intérieur

    6/ Ce que vous aimez le plus dans votre métier : La liberté de faire

    7/ Votre plus grande utopie : Que chacun retrouve son pouvoir intérieur

    8/ Qu’évoque le mot frontière pour vous : De prime abord des choses plutôt négatives (guerres, actualité)

    9/ La création pour vous c’est : VIVRE

    10/ Une cause qui vous tient à cœur : La recherche intérieure

    11/ Un proverbe : "Toujours avec le cœur"

     

    Nous souhaitons remercier Sylvie Courdurié de nous avoir donné de son temps et d'avoir acceptée de partager avec nous son savoir-faire. Nous vous donnons rendez-vous le 9 février à l'Université Lumière Lyon 2 lors du Colloque Mode & Frontières pour découvrir ses créations !

      

     

    Le Collectif 

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :