• EXPOSITION Yves Saint Laurent 1971

    La collection du scandale à la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent

    PAR :  Alice CHERRY

     

    EXPOSITION Yves Saint Laurent 1971 Du 19/03/2015 au 19/07/2015

    Tarif : 5 pour les étudiants

    L’exposition revient sur la fameuse collection haute couture printemps-été de 1971 inspirée des années 40.

    Au début, les croquis avec échantillons de matières, les fiches techniques et les pièces vestimentaires qui nous sont présentés, nous plongent au sein des ateliers. Nous découvrons alors les modèles assez éclectiques qui composent la saison. La collection commence par des tailleurs pantalons épaulés sobres et stricts. Arrivent ensuite des vestes de lainage dont les ganses contrastées font ressortir les « pointes » du col tailleur et des épaules. Les robes et blouses fluides attestent de la richesse des imprimés sur crêpe de chine ou mousseline transparente de la maison Abraham par le dessinateur textile André Barrieu. Un ensemble du soir en velours noir attire particulièrement l’attention. Ses broderies de bouches rouges très sexy (dont l’une tient une cigarette), font penser aux artistes du courant artistique Pop Art ou encore aux broches surréalistes, « lèvres rouges baiser », de la maison Schiaparelli. Le très célèbre renard vert au volume aguicheur tient lieu de mini robe exubérante. Enfin, les Raymonde et Séville compensées en cuir vernis noir viennent accessoiriser les tenues au côté des bijoux d’or-galvanique de Claude Lalanne et des turbans.

     

    EXPOSITION Yves Saint Laurent 1971

    EXPOSITION Yves Saint Laurent 1971

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un document d’archive vidéo nous ramène le 29 janvier 1971 lors du défilé. C’est dans l’intimité des salons de la rue Spontini, dans un décor dépourvu de théâtralité, sans musique et dans une ambiance lourde que le scandale éclata. Alors que dans la salle certains s’endorment, les riches clientes et journalistes qui considéraient le créateur comme l’héritier de la Grande Couture semblent outrées à la vue des associations sulfureuses et provocatrices que portent les mannequins sur-maquillés. Dans la salle, Paloma Picasso qui a inspirée la collection, porte un manteau de satin jaune vif et un turban. Les journalistes diront d’elle: « Qui est cette fille qui s’habille « de puces » pour aller au défilé Saint Laurent ! ». Cette phrase illustre parfaitement la rupture qui s’est faite à ce moment-là entre les clientes bourgeoises qui avaient vécu l’Occupation et leurs filles de 20 ans qui voient le neuf comme quelque chose de ringard et préfèrent se vêtir aux puces de Saint-Ouen. Les remarques injurieuses fusent dans la presse française et américaine des suites du défilé. La très influente Eugenia Sheppard, rédigea dans le Herald Tribune: "Saint Laurent, vraiment hideux". Yves Saint Laurent s’est affranchi de la Haute Couture classique, prude et élitiste et en a fait un terrain d’expérimentations et de prise de risques. Il brise ainsi les frontières entre prêt-à-porter et Haute Couture et met en évidence l’intérêt des jeunes femmes pour les modes rétro, depuis cette époque et encore de nos jours avec le Vintage. D’ailleurs, si cette collection haute couture fût un échec commercial, sa déclinaison prêt-à-porter Rive Gauche s’est très bien vendue.  

     

    EXPOSITION Yves Saint Laurent 1971

    Sandales à talon de la collection Yves Saint Laurent Haute Couture printemps-été 1971. 

    Pour vous documenter autour de l’exposition, voici une interview d’Olivier Saillard, le commissaire d’exposition. 

     

    EXPOSITION Yves Saint Laurent 1971 EXPOSITION Yves Saint Laurent 1971  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :