• EXPOSITION : Jeanne Lanvin

     

    EXPOSITION : Jeanne LanvinAu Palais Galliera du 8 mars au 23 août 

    PAR : Typhaine BEHIER 

    Le Palais Galliera présente du 8 mars au 23 août 2015, la première rétrospective parisienne consacrée à l’une des plus grandes figures de la Haute Couture, Jeanne Lanvin. Celle-ci a été réalisée en étroite collaboration avec Alber Elbaz, l’actuel directeur artistique de la maison mais aussi avec le mécénat de Swarovski. En effet, pour cette maison il était important de soutenir les projets permettant de mettre en lumière un patrimoine exceptionnel. La maison Lanvin apparaît alors comme une évidence car dès 1920, la créatrice brodait des cristaux sur ses robes du soir.

     

    Cette exposition présente une centaine de modèles provenant des fonds du Palais Galliera et de la maison Lanvin. Cette maison iconique est la plus ancienne maison de couture encore en activité aujourd’hui. Nous pouvons également y voir des dessins, des croquis, des cahiers de dessins, des lettres, des photographies et des vidéos. Nous pouvons également admirer des flacons de parfums. Cela permet de se rendre compte que tous les codes constituant une maison de couture sont en place chez Jeanne Lanvin dès le début du xxe siècle.  Sa fille était omniprésente dans sa vie et nous le percevons dans cette exposition. Elle avait un rôle de muse très important.

    Alber Elbaz ne souhaitait pas suivre un parcours chronologique mais un parcours « ressentie, aimer, admirer, touche le coeur des visiteurs avec la beauté de ces vêtements et finir l'exposition comme sur un petit nuage". Le but de l’exposition n’est pas de « savoir » mais de « sentir » Jeanne Lanvin. Le directeur artistique joue sur la présence des miroirs afin d’admirer les robes sous toutes les coutures. Cela nous permet d’en analyser chaque détail, comme les coutures, les rubans, les broderies, etc.

    EXPOSITION : Jeanne Lanvin

    EXPOSITION : Jeanne Lanvin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les vêtements semblent légers. Nous retrouvons les styles grecs conique et dorique. En effet, Jeanne Lanvin aimait travailler plus particulièrement les épaules et les hanches dans ses créations, notamment par la broderie. Les formes sont voluptueuses. Ses créations sont hors du temps. La créatrice joue des contrastes entre le classicisme français avec des robes d’inspirations xviiie et de l’Art Déco. De plus, elles sont d’un grand modernisme et inspirent les créateurs d’aujourd’hui. L’esprit de Jeanne Lanvin résonnera encore longtemps dans celui des créateurs contemporains.

    EXPOSITION : Jeanne Lanvin

     

    __________________________________________________

    PAR :  Alice CHERRY

     

    Albert Elbaz et Olivier Saillard, le directeur du Palais Galliera, ont réuni les fonds du musée de la mode et les archives de la maison Lanvin pour raconter son histoire du temps de sa créatrice et donner à voir le style et l’identité créé par Jeanne Lanvin.

    Au début simple apprentie coursier chez un modiste, celle que l’on surnommait alors « l’omnibus » à cause de sa rapidité remarquable, a fondé à 22 ans seulement la plus ancienne maison de couture française qui perdure encore aujourd’hui. Après avoir ouvert sa boutique de chapeaux, c’est la naissance de sa fille unique Marguerite qui l’a décide à  dessiner et confectionner des robes, d’abord pour petites filles, puis très vite pour femmes. Sa fille restera toujours pour elle la première inspiratrice de son travail. Cet amour fusionnel donnera notamment naissance à l’emblème de la maison, reprenant la mère et la fille, dessiné par Paul Iribe. La maison Lanvin connaîtra une réussite et une notoriété pratiquement immédiate et comptera dès 1914, milles ouvrières et trois ateliers de broderie. Plus qu’une maison, Jeanne Lanvin a bâti un univers complet, cohérent et singulier en créant différents départements (petite fille, mode femme, mode homme, chapeaux, lingerie, fourrure…), mais aussi en pensant avec l’aide d’Albert Armand, le décor de ses boutiques, style Art déco et en utilisant de manière pérenne ce fameux bleu Quattrocento, jusqu’à ses cartons d’invitation aux défilés. Sophie Grossiord, conservatrice générale au Palais Galliéra explique :

    «  tout ce qui constitue une maison aujourd’hui et déjà en place chez Jeanne Lanvin très au début du siècle ». En effet, « Lanvin Décoration » naîtra en 1920 et la ligne « Lanvin parfums » en 1925.  

    De ses voyages et de son amour pour l’art (l’impressionnisme mais aussi la Renaissance italienne, notamment Fra Angelico, dont elle réinterprète les tuniques bleues des Anges), elle a tiré un répertoire de luxuriantes broderies orientalistes, d’applications textiles audacieuses et de nuances profondes, tout à fait particulier. Ce « mix and match » de détails d’ornements est focalisés sur des points précis (manches, taille, épaules, poignets, poches...) et mêlé à des formes le plus souvent sobres et longilignes. Les robes de styles aux formes XVIIIème, qui reprennent la géométrie et le graphisme qui signe le style et l’époque de la créatrice, ont un succès incroyable, et seront portées par des actrices comme Cécile Sorel et Yvonne Printemps. Jeanne Lanvin collaborera également avec le monde du spectacle, qu’elle affectionnait, en élaborant les costumes du film « Les enfants du Paradis » de Marcel Carné en 1945, puis ceux des pièces de Sacha Guitry. Ses créations disent de Jeanne Lanvin, qu’elle était une femme extrêmement rigoureuse et méticuleuse, dont le travail, le goût et la compréhension du monde moderne, a permis de créer l’élégance à la française des années folles 

    EXPOSITION : Jeanne Lanvin

     Images: www.bullesdemode.com 

    EXPOSITION : Jeanne Lanvin

      

    Pour vous documenter autour de l’exposition, voici une vidéo de Jeanne Lanvin dans les ateliers, une interview d’ Olivier Saillard ainsi qu’une explication de Sophie Grossiord

    EXPOSITION : Jeanne Lanvin

    EXPOSITION : Jeanne Lanvin

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :