• BALENCIAGA MAGICIEN DE LA DENTELLE

     

    Cité internationale de la dentelle et de la mode de Calais

      

    PAR: Cécile CLAUDEL 

     

    BALENCIAGA MAGICIEN DE LA DENTELLEDu samedi 18 avril au lundi 31 août 2015

    Cité internationale de la dentelle et de la mode de Calais

    C’est pour célébrer les 120 ans de la naissance de Cristobal Balenciaga que la Cité Internationale de la dentelle et de la mode de Calais lui consacre une exposition. Elle y réunit des pièces françaises mais également de nombreuses tenues faites dans ses trois maisons espagnoles à Saint-Sebastien, Madrid et Barcelone. Près de 75 robes, accessoires et croquis y présentent le travail d'exception du couturier sur la dentelle.

     

    Le créateur espagnol apprit la couture des mains de sa mère qui travaillait pour les familles influentes de la région. C’est grâce au goût exquis de la marquise de Casa Torres et de sa magnifique garde-robe qu’il découvrit le monde du raffinement qui caractérise si bien les élites culturelles européennes.

     

    Il voue une véritable passion pour la dentelle, à laquelle il consacre toute sa vie. En détails, en accessoires ou en empiècements plus importants, il l’utilise sous toutes ses formes et en jouant sur les motifs, les couleurs mais aussi sur les utilisations : robes de cocktails, blouses, étoles, … Balenciaga a exploré toutes les manières d’employer la dentelle et en a magnifié les caractéristiques.

     

    BALENCIAGA MAGICIEN DE LA DENTELLE

    BALENCIAGA MAGICIEN DE LA DENTELLEBALENCIAGA MAGICIEN DE LA DENTELLEBALENCIAGA MAGICIEN DE LA DENTELLE

    BALENCIAGA MAGICIEN DE LA DENTELLE

     BALENCIAGA MAGICIEN DE LA DENTELLEBALENCIAGA MAGICIEN DE LA DENTELLEBALENCIAGA MAGICIEN DE LA DENTELLE 

    Il habille les têtes couronnées d’Europe et les élégantes du Paris d’après-guerre avec ses robes sac, baby doll ou à dos basculé.

    Pour certains modèles datés entre 1950 et 1960, plusieurs mannequins ont dû être spécialement créés sur mesure pour correspondre au mieux aux courbes de l'époque et mettre en valeur les tenues exposées.

    Coupe magistrale, sens des couleurs, théâtralité, perfection du travail, l’exposition dévoile les grandes caractéristiques de l’art du couturier saluées dès sa première collection parisienne en 1937.

    Cette exposition rappelle aussi le nom des fabricants de dentelle tels que Marescot, Dognin, Brivet, et permet de redécouvrir des matériaux oubliés comme la dentelle de laine ou des techniques telles les créponnées. Comme le montrent aussi des échantillons de dentelle, les motifs étaient fréquemment peints à la main, ou rebrodés par de célèbres maisons telles que Lesage et Rébé. Quant aux tulles, dentelles sans motifs, ils pouvaient être brodés, imitant les points d’Angleterre, ou ornés de rubans de gazar simulant les dessins de la dentelle.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :