• Axel Kahn : Quand la Science se rapproche de la Mode

    Dans le cadre des rencontres «Parlez-moi de mode ! » organisées par l’Université de la Mode et Modalyon, Axel Kahn, biologiste généticien et depuis peu, ancien directeur de l’Université Paris Descartes est venu mardi 24 janvier 2012 se confronter à un univers inconnu pour lui : la mode. Plusieurs questions se bousculent face à un généticien : Le virus de la mode est-il génétique? L’élégance est-elle innée?

     

    Axel Kahn : Quand la Science se rapproche de la Mode

     

    La conférence s’est déroulée en deux temps : une première partie introduite par un portrait de l’homme scientifique et engagé de la directrice de l’Université de la Mode, Martine Villelongue, suivi par les questions du journaliste, Jean-Christophe Galeazzi.

    Puis  la mode a fait son entrée grâce aux diverses préparations visuelles et questions ludiques ou plus sérieuses des étudiants du Master 2 de l’Université de la Mode.

    Axel Kahn a un parcours stupéfiant. Il a exercé pendant 25 ans son activité de médecin, se spécialisant dans la biochimie du sang et du foie. Pour parler de son engagement en médecine, il a choisi de développer le concept de liberté et de chaîne de déterminismes : «on choisit au hasard mais la liberté fait qu’on a conscience qu’on aurait pu faire un autre choix. On se l’approprie seulement après. Je ne voyais pas d’autres choix que la médecine mais une fois choisie, j’ai su que c’était ce que je voulais réellement faire».

    Axel Kahn : Quand la Science se rapproche de la Mode

    Puis, il s’est consacré à la recherche au sein de différents groupes et commissions. Reconnu comme scientifique, il est aussi homme de lettres puisqu’il a publié plus de 500 articles et son œuvre littéraire compte 19 ouvrages. Il a ensuite accepté le poste de directeur d’université. «Comme au début d’une relation amoureuse, j’ai repéré dans l’œil de celui qui me proposait ce poste, une forme de désir» et après avoir réfléchi « je me suis dit finalement ça a de la gueule ! ».

     Toujours prêt à défendre ses opinions, il s’est engagé dans plusieurs débats notamment en faveur de l’autonomie des universités. «Il m’apparaissait indispensable que je ne me contente pas d’être généticien mais que je sache monter aux créneaux lorsqu’on parle de ma science».

     Très curieux et courageux de se confronter à un domaine, à première vue, à l’opposé de la science, Axel Kahn a répondu avec enthousiasme aux questions des étudiants de Masters 2. Pour lui, la mode «s’intègre dans une série de signes qui font la société : mode vestimentaire, mode intellectuelle, mode d’opinion publique, mode dans les idées, etc. C’est ce qui est l’expression majoritaire dans une société où l’on veut tous être acceptés. On reconnaît alors différents groupes humains selon la manière dont ils sont habillés. Même si on est contre la mode, on va justement se différencier pour pouvoir s’individualiser.»

    Lorsqu’on parle de familles travaillant dans la mode, on pense à Sonia et Nathalie Rykiel ou le couple Elicha (pour Comptoir des Cotonniers) et leurs 3 fils (pour la marque The Kooples). Axel Kahn explique que plutôt qu’un gène «mode» transmis, ce phénomène est dû à une transmission d’une culture et de traditions. Cependant, il n’exclut pas un ensemble de gènes propices à la sensibilité, à l’art et à la créativité. 

    Axel Kahn : Quand la Science se rapproche de la Mode

     

     

    Tous les sujets ont été évoqués : de l’ADN de la marque (valeurs fondatrices dans l’esprit des consommateurs), aux textiles génétiquement modifiés (coton OGM, les progrès de la technologie des textiles), au concept de vie et jeunesse éternelles, en passant par le lien entre le corps et la mode. Si on créait un corps sur mesure et qu’on modifiait les particularités de la peau, pourrait-on abandonner les vêtements techniques qui servent à protéger ? Axel Kahn a souri et s’est exclamé : «Se protéger, n’est pas la seule raison de mettre des vêtements ! »

     

     

    Axel Kahn : Quand la Science se rapproche de la Mode

    Quant à l’ambigüité masculin/féminin que l’on remarque de plus en plus dans les publicités et sur les podiums notamment avec le mannequin Andrej Pejic, Axel Kahn a indiqué avoir toujours été troublé par cette confusion des genres mais a tout de même souligné que la tendance était plutôt d’accroître la différence sexuelle entre homme et femme, notamment avec les implants mammaires.

    Axel Kahn, se présentant aux législatives de la seconde circonscription de Paris, la rencontre ne pouvait pas ne pas évoquer le thème Mode et Politique. L’invité a dû alors se prêter à un dernier jeu : retrouver à quel politique appartient la silhouette. Et avec ironie, il a confié : «J’avais décidé de soutenir Martine Aubry. Alors vous voyez comme le look n’a pas d’importance pour moi!» 

     

     

    Originalité de cette rencontre : durant la conférence, Alain Boix était chargé de dessiner «La Mode d’Axel Kahn». Il a alors produit plusieurs croquis représentant le scientifique dans différentes tenues en lien avec son discours.

      
    Axel Kahn : Quand la Science se rapproche de la ModeAxel Kahn : Quand la Science se rapproche de la Mode 

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Coralie M.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :